Logo

Histoire de l’argenterie

La vente et l’achat d’argenterie de ces époques sont rares, à l’exception de petites pièces de bijouterie, bagues, fibules, …

L’argenterie dans l’antiquité

L’Anatolie, la Grèce, l’Egypte, Rome, en firent usage et de nombreux objets d’argent, en alliage d’argent ou recouverts d’argent s’admirent encore dans les collections des grands musées.

L’argenterie au Moyen Âge et la Renaissance

L’argent et l’or, parfois associés, ont été à la base de chefs-d’œuvre du début de l’empire byzantin jusqu’à la Renaissance. Ils étaient destinés aux grandes familles princières et à leur faste (couronnes et sceptres d’argent et d’or, objets de présent ou de décoration) pour asseoir l’importance de leur propriétaire et de sa famille.

Ils furent très importants également pour la religion, impressionnant les fidèles pour la gloire de Dieu dans les lieux de culte, y compris les chapelles privées.

L’achat et la vente d’argent de cette époque est rare, mais les objets peuvent être de très grand intérêt et de très grande valeur. Notre société est très intéressée. N’hésitez pas à nous appeler ( +32 497 879 715 - +32 477 355 523 - info@anticarts.be ).

L’argenterie aux XVIIème et XVIIIème siècles

Bougeoirs en argent poinçons de Mons 18ème

L’argent devient de plus en plus présent dans la vie quotidienne des familles fortunées. La vaisselle, les couverts d’argent, plats, bougeoirs, candélabres, accessoires de toilette suivent la mode, du baroque jusqu’à l’époque de Louis XVI. Les plus grands orfèvres rivalisent de créativité et les cours européennes commandent de nombreuses pièces d’argenterie. L’argent, métal précieux, avait une grande importance dans les successions et les dots et est souvent repris dans les inventaires de l’époque. Le poids est parfois gravé sous les objets. Même s’il existait déjà auparavant des objets recouverts d’argent, le métal argenté est de plus en plus présent pour économiser l’argent dans la fabrication de pièces importantes ou d’objets usuels moins représentatifs.

Nous sommes très intéressés par l’achat de toute argenterie de ces époques, qu’elle soit civile ou religieuse ( +32 497 879 715 - +32 477 355 523 - info@anticarts.be ).

L’argenterie sous le Ier Empire et pendant le XIXème siècle

Sous Napoléon Ier, le style inspiré de l’antique que l’on retrouve déjà sous Louis XVI prend encore plus d’importance et de faste, avec des décors guerriers ou illustrant de glorieuses campagnes comme le retour d’Egypte. L’argent, souvent vermeillé, contribue à l’effet de grandeur et de solennité voulu par l’Empereur.

Sous la Restauration de Louis XVIII et Charles X suivis de Louis-Phillipe et Napoléon III, les styles deviennent moins nets, parfois surchargés et ne sont souvent que des reprises plus ou moins réussies des styles précédents.

Dans la seconde moitié du XIXème siècle, avec l’arrivée de l’ère industrielle, on voit apparaître dans beaucoup de maisons bourgeoises de grandes ménagères de couverts en argent, des services à café et à thé sur leur plateau, et bien d’autres signes de richesse représentés par l’argenterie. L’apport de nouvelles techniques d’argenture comme l’électrolyse va permettre de briller à moindre coût que l’argent massif et va asseoir la réputation de grandes entreprises comme Christofle.

Si vous voulez vendre de l’argenterie, nous sommes intéressés par l’argent massif, mais aussi par les ménagères Christofle ou leur production ancienne ( +32 497 879 715 - +32 477 355 523 - info@anticarts.be ).

L’argenterie au XXème siècle

Au tournant du XIXème et du XXème siècle, apparaît l’Art Nouveau. Renonçant au classicisme et au retour vers les styles anciens, les lignes deviennent courbes et asymétriques, en « coup de fouet ».

Les sources d’inspirations sont essentiellement la nature (plantes, animaux, insectes, … et la femme). L’argenterie s’empare de ces décors mais comme cette période est assez courte, les beaux objets en argent sont rares. En effet certains orfèvres ont mélangé des notes « Art Nouveau » à d’autres styles avec, en général, un effet esthétique désastreux.

S’ensuit l’Art Déco (années essentiellement 1920-1930) qui revient à une vision des objets plus symétrique et architecturée. Comme à l’habitude, les réalisations en argent suivent ce courant dans les couverts, la vaisselle, les chandeliers en argent, etc.

Après l’Art Déco, on ne trouve plus de style bien distinct, seulement des personnalités de designers, et ce jusqu’à nos jours.

Antic Arts achète l’argent du XXème siècle, de style art nouveau ou art déco et les créations des plus grands artistes et orfèvres ( +32 497 879 715 - +32 477 355 523 - info@anticarts.be ).

Informations complémentaires :

Bien vendre son argenterie

Nettoyer et entretenir l'argent

Collection d’argenterie

EXPERTISES - ACHATS

Dans tout le royaume: Hainaut – Bruxelles – Brabant - Liège – Namur – Flandre …

Nos antiquaires experts les plus qualifiés se rendent à votre domicile, ou vous reçoivent au sein de leur bureau à Bruxelles (Avenue Gabriel Emile Lebon 145 1150 Woluwe-Saint-Pierre) le plus rapidement possible, sur simple rendez-vous et vous font une proposition d’achat net pour vos œuvres d’art.

CONTACT

Kevin Wandels : +32 497 879 715

Charles Alexandre : +32 477 355 523

E-mail : info@anticarts.be

TVA : BE 0693 802 594


Facebook Instagram Messenger Whatsapp


BUREAU BRUXELLES

Avenue Gabriel Emile Lebon 145
1150 Woluwe-Saint-Pierre

« sur rendez-vous »

Tél : +32 2 523 74 03

Anticarts

Marchands d’art


Politique de confidentialité - Gèrer vos cookies


Réalisé par Actorielweb

Notre site utlise des cookies pour mémoriser vos informations, collecter des statistiques en vue d’optimiser ses fonctionnalité.


-